Une visite en touriste…

A l’occasion d’une sortie au restaurant, une balade dans les rues de Lyon, un beau dimanche de juillet. La ville est belle, la vie est belle, en musardant tête en l’air ou attentif au décor on découvre un lieu connu comme une nouveauté.

La ville est un paysage, elle a une dimension »horizon » quand on prend du recul, quand on acquiert de la perspective avant de passer aux immeubles, et à leurs détails.

L’horizon lyonnais ne peut être disjoint de l’eau qui l’anime

Si l’élément liquide appartient à l’histoire de la ville et à son âme, les immeubles représentent une minéralité égayées par des couleurs contrastées.

Contraste également de l’ancien et du « moderne », contemporain
Formes et couleurs
L’aridité du béton, enrichie des formes travaillées de cette traboule

Nous sommes dans une ville. Elle est en place, les humains s’y déplacent. Ils y vivent, ils y viennent, ils l’admirent…

Les trois sœurs
Cohabitation
Communication
Relaxation

Et puis il y a ces détails, qu’ils soient vitrines de magasin, tags, affichettes, graffitis… qui font de la ville un lieu toujours renouvelé, même si ce n’est pas toujours au bénéfice d’une esthétique traditionnelle…

Boutique pour « non-binaires » ? Je suis perplexe
Staliban, plutôt, à notre époque…
Le mur a des oreilles…
…mais prendre ses jambes à son cou vous envoie droit dans le mur

Les murs en disent long sur l’humeur d’un quartier, sur la poésie qui en émane, aussi bien que sur l’architecture conçue comme une représentation sérieuse, celle du monde des affaires et du commerce.

L’art sobre n’est pas moins beau que la débauche de couleurs toute proche
Que serait une ville sans tags ? Mais je ne suis pas sûr que j’apprécierais d’aller chercher mon courrier ici
Quelquefois la rue est son propre décor
Tout cela est bien complexe : ancien, moderne, marchand, artistique, humain, minéral… et cela fait l’âme du lieu
L’enfant et la fontaine

Il faisait chaud à Lyon ce jour-là. Un dimanche sans trop de voitures. Il y avait du monde dans les rues, et peu de masques malgré la Covid. Lyon était moins bruyante qu’à l’accoutumée. C’est ainsi qu’un rural comme je le suis apprécie la grande ville…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *