Une découverte : Joaquin Sorolla

Exposition à l’Hôtel de Caumont à Aix en Provence, du 10 juillet au 1er novembre 2020. Un peintre espagnol, dont j’ignorais jusqu’au nom, et que des amis m’ont fait découvrir. Sorolla (1863 – 1923) jongle avec les lumières et la matière, il traduit sans embellir qu’il s’agisse du portrait de sa femme, Clotilde, ou de simples pêcheurs à l’ouvrage.

Sa palette est riche en couleurs, comme elle l’est très souvent en densité. Le trait n’est jamais forcé, les compositions sont travaillées. J’ai été surpris par l’aspect photographique de certains de ses cadrages. La photo ne lui était pas étrangère, son beau-père avait cet art pour profession.

Portrait de Clotilde en robe grise (détail)
Bain à la plage
Avant le bain (Valence)
Pêcheuse valencienne (détail)
Le filet (détail)
L’ombre de la voile, Valence (détail)
Fin de journée

Le catalogue de l’exposition est très bien fait, il ne se limite pas aux toiles et esquisses accrochées, il est une excellente initiation à la vie et à l’œuvre du peintre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.