Patrimoine : une rénovation

Au cœur de la Viale (viale ou vialle désigne un ancien village perché, le plus souvent enclos de remparts) de Bourdeaux a été réalisée une opération de rénovation du mur d’un jardin suspendu privé. Dans cette zone située dans un périmètre réglementé en raison de la proximité d’une demeure classée le projet a été soumis à l’approbation de l’Architecte des Bâtiments de France, qui l’a approuvé dans les règles de conservation du caractère des lieux historiques qui sont les siennes, tout en acceptant des fonctionnalités nouvelles, comme la création d’une passerelle.

Les images qui suivent permettent d’apprécier la transformation du site. Certes, on pourrait regretter le côté « abandon romantique » de la calade antérieure. On peut aussi se réjouir de la reconquête de l’espace quasi muséographique que représente ces travaux. A chacun de se faire son opinion…

Le site de la Viale de Bourdeaux a été abandonné il y a longtemps. Sur cette photo, datant probablement du début du XXème siècle, apparaît une tour en mauvais état, depuis écroulée.

Comme dans bon nombre de villages de la Drôme, et sans doute d’ailleurs, les pierres de ces bâtiments abandonnés et ruinés ont été utilisées pour construire d’autres maisons, en dehors du village fortifié.

Les images qui suivent permettent d’établir une comparaison avant/après, plutôt éloquente…

La montée de la Fontaine d’Alberte en 2020

Ligne de base et première étape, un photomontage (réalisé par le cabinet d’architecture Peysson et Vettorello, en charge du projet et implanté à Bourdeaux) a permis de donner un aperçu du résultat attendu.

Après accord de l’Architecte des Bâtiments de France, un appel d’offres a été lancé, les travaux ont démarré en janvier 2021, avec l’assistance du cabinet.

Après les travaux… en avril 2021. Vue montante vers la fontaine d’Alberte.
Vue descendante initiale, en contrebas de la fontaine
Après livraison. L’escalier en bas à droite reprend un ancien accès, sans doute une entrée de maison.
Au final, le résultat est conforme aux attentes exprimées lors du lancement !

De nouveau cette portion de la Viale apparaît habitée. Ceci valorise l’ensemble de l’ancien village, au delà de la qualité de vie bien améliorée du propriétaire des lieux. L’aménagement de ce jardin de plaisance privatif (accès non autorisé) est en cours, mais n’est pas visible de la calade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *